Maryse

Jésus me rend mon bébé !

Bonjour, je m'appelle Maryse,

Dans ma famille on allait à l’église pour les mariages, les enterrements, plus pour le paraître que par conviction. Moi, j’étais athée.

Une vie sans Jésus

Je me suis mariée, puis j'ai eu un bébé. Nous avons divorcé alors que notre enfant avait deux ans. Son papa avait un droit de visite et il a profité de ce droit pour l’enlever et disparaître à l'étranger. Personne ne voulait m'aider, ni gendarmes, avocats… J'ai même contacté interpol et le ministre de la justice. Personne ne pouvait rien faire, aucune possibilité. J'ai tenté tout ce qu’il est humainement possible de faire. Partout la même réponse m’était donnée : “on ne peut rien faire”. La souffrance que l'on peut ressentir dans cette situation est inexprimable, c'est inhumain.Tant que l'espoir était là, j'avais des forces. Les semaines et les mois ont commencé à défiler. Malgré tout, j'allais partout où il y avait de l'espoir, aux cartomanciennes, etc…. Ensuite, j'ai commencé à tomber dans la dépression, toujours plus bas, jusqu’à la limite de l'enfermement. Je me laissais mourir, sans même le réaliser. Je m'étais donnée un mois et préparais mon suicide.

Toc toc, Il frappe à ma porte

Dans ce même mois (ce temps avant le suicide),  j'ai été invitée dans une église évangélique. J'y allais tous les dimanches, sans croire. Un jour, le pasteur a parlé d'un certain Lazare, mort depuis 4 jours et qui sentait mauvais (Jean 11:1- 45). Et, de situations où, comme Lazare, tout est fini, il n'y a plus d'espoir, je pensais à ma situation. Je ne pouvais pas m’arrêter de pleurer et j'ai dit à Dieu : “si tu existes et si c'est vrai tout ça, prouve le moi, je n'arrive pas à croire”. Rien ne s'est passé sur le moment, mais environ 15 jours après, j'ai entendu les oiseaux chanter, j'ai trouvé que le ciel était beau, que le soleil brillait. Je respirais mieux. C'était comme si la vie revenait en moi. Je me sentais bien. J'étais guérie. J'ai jeté tous mes médicaments, même ceux pour le suicide. Ma douleur, qui était vive, s'est adoucie, comme si Dieu y avait mis un baume, elle était devenue supportable.

Soif de Toi Jésus

J'ai commencé à m'intéresser à ce Dieu, j'avais envie de le connaître. Il m'aimait, me remplissait de paix, de force, de sérénité malgré ma situation. J'en étais émerveillée, confondue. En étudiant la Bible, j'y ai trouvé mon portrait dans le livre de Job 33:19-26. Et, pendant ce temps, toujours aucune nouvelle de mon enfant.

Dieu exauce ma prière

Les chrétiens priaient souvent pour moi. Un jour, je priais et d’un seul coup j'ai crié à Dieu : “Seigneur !! ma fille !!” Là, j'ai cru que je perdais la raison, car au même moment, j'ai eu comme un flash ; dans ma tête je voyais une photo avec des militaires. C’était une vision, une piste, qui m'indiquait où était mon bébé et son père. Je l’ai reçue avec foi et j’ai repris mes recherches mais de façon différente. Trois mois après, la vision s’est avérée exacte, j’ai retrouvé ma fille et je l’ai ramenée avec moi en France.

Renouvelée en Christ

Malgré ce traumatisme (je l'avais cherchée en tout durant 18 mois), le Seigneur m'a tenue debout, saine dans ma tête.

Aujourd’hui je suis forte pour soutenir ceux qui sont en souffrance. Je veux que mon témoignage donne de l'espoir à ceux qui n'en ont plus. Nous avons un Dieu tout puissant et merveilleux.

A Lui seul soit la Gloire, merci Jésus !

Maryse

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close