Jacques Barbero

Paris, France

Mes 3 bébés meurent de la leucémie...

J’ai toujours aimé faire du sport. J’ai aussi été syndicaliste. Élevé en province, je ne croyais pas en l’existence de Dieu. Cependant, j’ai fait ma communion solennelle.

Face à la maladie et à la mort

A 22 ans, j’ai épousé une fille pratiquante. Un an après, nous avions une fille qui mourut d’une leucémie à 7 mois. Lors de son enterrement, un camarade voulu me parler de Dieu. Mais, mon refus de croire à l’existence d’un être suprême a coupé court au dialogue. L’année suivante, ma femme eu une autre fille, Francette qui mourut aussi d’une leucémie deux ans après sa sœur. Au cours de l’enterrement, mon camarade, alors pasteur, essaya encore de me parler. Je lui répondis : « Si ton Dieu existe, pourquoi cette situation ? » Nous eûmes une troisième fille mais quelques mois après sa naissance, la maladie était encore présente. Moi qui me croyais fort, qui pensais n’avoir besoin de personne, j’ai commencé à me poser des questions sur le sens de la vie et ma femme ne « pratiquait » plus.

Mon coeur s'ouvre à Dieu

Un jour, je revus mon ami pasteur à qui j’expliquais notre situation. Enfin, j’acceptai un dialogue sur Dieu. En lisant dans la Bible le verset Malachie 3.10, je fis un « pacte » avec Dieu sans vraiment croire en lui : « Si tu es le Dieu dont je viens de lire l’histoire, je marche avec toi ! » Nous allions souvent aux réunions chrétiennes et à la maison ma lecture de la Bible continuait. Je fis un second pacte avec Dieu inspiré des 2 versets Matthieu 11.28 et 29. Ce verset m’invitait à venir à Jésus tel que j’étais. Et j’étais si fatigué…

Avec ma femme, nous avons suivi les cours pour le baptême qui fut fixée au 6 avril 1963. Trois jours avant, notre fille décédait en dépit de la prière. Nous n’avons pas renoncé. Deux jours après l’ensevelissement de Pascale, nous entrions dans les eaux du baptême. Et là, malgré le drame que nous venions de vivre, je confesse que la paix de Dieu est entrée dans notre foyer. J’ai revu ma femme sourire de nouveau.

4eme tentative pour avoir un enfant

Après notre conversion et notre baptême, la vie pour le Seigneur et avec lui nous combla dans tous les domaines. Et un jour, lors d’une prédication, Dieu nous interpella : pourquoi ne pas lui faire confiance pour un autre enfant, issu de nous ? La lecture quotidienne de la Parole de Dieu nous comforta dans cette idée. Dans un acte d’amour et de foi, nous avons décidé d’avoir un enfant. Ce fut une fille, Sylvaine qui a aujourd’hui 48 ans et est en parfaite santé.

Une Bible par Foyer

Avec Dieu, j’ai appris qu’il faut être là où il veut que l’on soit et faire ce qu’il y a à faire. Et c’est pour cela que j’ai fondé « Une Bible par Foyer » dont la pensée est tirée de Jean 17.20-21 et aussi de la phrase de Victor Hugo : "Ensemencez les villages d'évangiles : une Bible par cabane."

Si vous voulez me contacter, n’hésitez surtout pas !

Jacques

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close