Véronique

Une vie nouvelle en Christ

En pleine révision, je stressais à l'idée de devoir repasser encore une fois cet examen, qui pour moi était devenu « la bête noire », mais que je devais absolument réussir pour avancer dans ma vie. Je repensais à tous ces efforts que j'avais fournis, tant je me donnais vraiment du mal pour réussir. Des cours de rattrapage par-ci, des bouquins par-là. J'en avais plein la tête de toutes ces dates à apprendre par coeur, de ces mots scientifiques qui n'arrivaient pas à rester dans ma tête, ces équations mathématiques incompréhensibles.

Les jours du résultat, je tombe des nues lorsque je vois mes notes catastrophiques ! Tous ces efforts pour ça ! Et me revoilà, encore une fois à devoir repasser ce qui pour moi est devenu un cauchemar.

Un rêve inattendu

Mais voilà qu'un beau jour, je suis réveillée par un rêve étrange qui m'intrigue beaucoup. Dans ce rêve, je vois des élèves dans une classe qui se moquaient d'une professeure en plein cours, elle semblait blessée et triste pour eux qui n'avaient pas conscience du mal qu'ils faisaient, non seulement à elle, mais aussi à eux-mêmes.

Par la suite, je ne sais pourquoi mais je me suis identifiée à ces personnes et me suis rendu compte que ce prof n'est autre que Dieu que j'avais offensé. Combien de fois je me rappelle avoir prié Dieu pour qu'il m'aide à réussir mes examens, mais mon échec m'a fait prendre conscience que soit il n'existait pas, soit il n'en avait rien à faire de moi. J'avais en fin de compte une haine contre ce Dieu que ma mère priait tous les soirs, et qui ne faisait rien pour nous.

Colère et culpabilité

J'ai ressenti alors de la culpabilité, parce qu'au fond de moi je savais qu'à travers ce rêve, Dieu voulait me faire comprendre que non seulement je l'avais attristé, mais en plus c'était un péché grave à ses yeux. C'est à ce moment là que je me suis rappelée que Dieu avait un si grand amour, tellement si grand, qu'il a offert son fils unique, Jésus Christ, pour pardonner nos péchés : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle ». Jn 3:16

Ce qui me semblait auparavant, le sacrifice de Jésus sur la croix pour le monde, m'était adressé soudainement personnellement à moi. « Moi ?» Qui suis-je donc pour que Dieu puisse avoir autant d'intérêt pour moi, alors que dans ma vie, personne ne s'intéressait à moi. J'avais beaucoup souffert de solitude parce que je me sentais invisible aux yeux de mon entourage, je n'avais pas d'amis, je me sentais mal dans ma peau. Et Dieu, celui qui a créé le monde, celui qui est le plus puissant, celui qui est au-dessus de toute autorité, de tous les puissants de la terre est entré dans ma vie ce jour-là. Incroyable !

« Il l'a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. » (Eph 1:20)

Pardon et Amour de Dieu

Je suis tombée à genoux, demandant sincèrement à Dieu de me pardonner au nom de Jésus Christ. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et puis, j'ai senti au plus profond de mon être que Dieu m'avait pardonné: « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité ». (1Jn :1)

J'avais eu une telle joie comme jamais je n'en avais connue. Tout le poids que j'avais longtemps porté a soudainement disparu, je me sentais physiquement plus légère et rempli d'un bien être total. Je suis allée dans une autre pièce et avec surprise, par la fenêtre, j'ai vu le soleil se lever et la lumière qui en émanait, inondait mon cœur d'un amour pur et doux à la fois. C'était comme si j'entrais en présence de Dieu, j'avais le sentiment d'avoir retrouvé ma demeure.

Cheminement avec Dieu

Par la suite, j'ai vraiment vu la main de Dieu œuvrer dans ma vie. Grâce à lui, j'ai réussi à mes examens, il a guéri ma mère qui était entre la vie et la mort, je n'ai plus eu de paralysie du sommeil,...

Aujourd'hui, je doute encore lorsque des difficultés surviennent, ma foi est toujours mise à l'épreuve. Mais à chaque fois le Saint Esprit m'encourage à travers la Parole de Dieu et par différents moyens, notamment beaucoup par internet.

Pour finir je tiens à vous faire part de ce songe que j'ai fait il y a longtemps de cela lorsque je n'étais encore qu'au tout début de ma vie nouvelle avec Dieu. Dans ce rêve, je dormais, il faisait encore jour, un inconnu me réveille et me demande de se lever car quelqu'un m'attendait dehors. Je suis sorti avec lui, on était dans la cours. Il y avait quelqu'un en face de moi, mais je ne le voyais pas distinctement. La personne à mes côtés me demande alors si je voulais suivre Jésus et je voyais que la personne en face me tendait la main comme s'il voulait m'emmener quelque part. J'avais hésité par peur de renoncer à quelque chose, mais je savais que Jésus ne voulait que mon bien. J’ai donc saisi sa main, d'un coup le noir total, pris de panique, je tente de m'enfuir, mais je ne pouvais pas car sa main me tenait si fort qu'il m'était impossible de faire un pas. Je ne savais plus quoi penser si c'était toujours Jésus ou un démon qui tentait de me faire du mal, comme c'était souvent le cas lorsque je faisais des paralysies du sommeil. C'est alors qu'en avançant je sentais sa main, elle était douce comme la peau d'un bébé. Je sentais la peur partir au fur à mesure qu'on avançait, mais une petite crainte que quelque chose m’arrive dans ce noir total persistait encore. Comme il ne m’est rien arrivé, ma peur s'est finalement envolée. Au même moment sa main me lâche et je me vois coucher dans ma chambre alors qu'il fait nuit. Je suis comme aspirée par mon corps et je reprends conscience.

À chaque fois que ma foi s'estompe, j'essaie de me rappeler de ce songe et de ce verset : « L'Eternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point ; ne crains point, et ne t'effraie point. » Dt 31:8

Jésus t’invite aujourd’hui toi aussi à vivre éternellement avec lui dans son amour inconditionnel, cela vaut tellement plus que tout ce qui est important à tes yeux.

N’hésite pas à m’écrire si tu as des questions ou si tu souhaites discuter, je serai vraiment ravi de parler de Jésus avec toi !

Véronique

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close