Nicola Fenu

Jésus me sort du chaos

Je m’appelle Nicola,

Né dans une famille catholique, baptisé, communié, confirmé… et bien qu’attiré par Jésus depuis ma plus jeune enfance, je suis éloigné, éloigné du Dieu véritable. Enfant très sensible, rempli de questionnement existentiel, je remarque rapidement que cette sensibilité risque d’être un sérieux handicap, le jour où je débarque à l’école secondaire, je constate en effet, que la recherche de réponse au questionnement existentiel n’est pas le centre d’intérêt des cours de récréation, j’ai vite compris que si je voulais « survivre » à ce chaos, je devais me fondre dans la masse.

Balancé entre ce vide qui grandit chaque jour en moi et l’incompréhension total du monde extérieur, je bascule dans la drogue, l’alcool, en devenant un gros consommateur, les addictions s’enchainent, jeu d’argent, sexe, et débauche etc….

Cette vie de perversion m’amène dans ce cabinet médical attendant les résultats d’une prise de sang convaincu d’être atteint du VIH et par la même occasion d’avoir contaminé des personnes qui me faisait confiance.

J’attends le verdict, subitement je décide de quitter ce cabinet convaincu d’être un assassin. J’écris une lettre d’adieu car ce fardeau est trop lourd à porter, je revois ma vie défilée et je me rends compte de ce que je suis devenu, qu’une seule solution, le suicide !

Je pense aux conséquences d’un tel acte, et c’est trop ! Assez de victimes ! Je décide de faire ses examens pour en avoir le cœur net. Je ne suis finalement pas malade, je vois ça comme une nouvelle vie, et je veux rencontrer ce Dieu si aimant qui m’a accordé cette seconde chance. De la délinquance, je bascule dans une quête de la vérité, ou tour à tour, je passe d’une religion à une autre, d’une philosophie à une autre, d’une pratique à une autre, je commence à expérimenter le monde spirituel, mais c’est tellement vaste que je m’y perds.

On m’apprend à me déresponsabiliser, à accepter même certaines addictions comme « naturelles », les gens me voient changer, mais ce vide en moi est toujours présent.

C’est au milieu de ce nouveau Chaos, que le Seigneur se révèle à moi. Je suis assis, perdu, et d’un coup je ressens une présence en face de moi, un regard se pose sur ma vie, c’est comme si j’étais nu, comme si ma vie toute entière était exposée, une honte s’empare de moi, une pensée me vient à l’esprit, je me dis que si mon propre père assistait à ce triste spectacle il me tuerait à l’instant. Là où je m’attends à être détesté, jugé, condamné, rejeté, je ne ressens que de l’amour, un regard qui me dit « je sais et je t’aime » et là je suis foudroyé : comment peut-on aimer un homme comme moi ?

Waouh, petit à petit le Seigneur orchestre ma vie, jusqu’à me conduire dans une église, et c’est là, avant même qu’on ne prêche, je ressens sa présence, son amour, celle du Dieu véritable.

Je donne ma vie à Jésus et depuis je vois la main de Dieu restaurer ma vie, aujourd'hui je suis une nouvelle personne, je suis marié, un enfant, et, moi et ma maison nous servons l'Eternel !

Nicola

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close
Close