Laure Renoir

paris, France

Pourquoi Dieu m'as-tu privé de mon père ?

 

J'en ai voulu longtemps à Dieu et à l'Eglise, d'avoir séparé mes parents. Je n'ai pu connaitre mon père qu'à l'âge de 16 ans et quand je l'ai connu c'était déjà trop tard, les blessures étaient trop profondes, la colère et la rébellion avaient déjà ravagées mon coeur.

LE CHOIX DE MA MERE

Ma mère s'est séparée de mon père alors qu'elle était encore enceinte de moi. Elle venait de donner sa vie à Jésus-Christ. Elle a élevé ma grande soeur et moi seule jusqu'à mes 5 ans et s'est marié avec un chrétien de son église locale.  

Ma mère me parlait très peu de mon père et je sentais qu'elle ne voulait pas trop me laisser partir auprès de lui même pour les vacances. Je savais que ce qui les avait séparés était la foi que ma mère avait en Jésus-Christ que mon père n'avait pas.

J'ai donc été éduqué avec ma soeur et mon petit frère dans la foi chrétienne.

Pourtant, à l'âge de 13 ans, malgré mon intérêt pour le chant et la danse à l'église, j'ai pris la décision de tourner le dos à tout ça et de vivre comme mes autres amis qui ne croyaient en rien. 

MA DESCENTE AUX ENFERS

Je cherchais constamment à fuir le choix que ma mère avait fait de se marier, j'en voulais à mon beau-père de faire comme si il était mon père, et à ma mère de faire comme si mon père n'existait pas.

D'abord, j'ai commencé à vouloir plaire aux garçons à l'école avec ma bande de copines, et fumé mes premières cigarettes à l'âge de 12 ans dans les toilettes du collège. Je me laissais entrainer dans tout, car je voulais vivre une certaine "liberté" que je n'avais pas chez moi, je voulais m'exprimer, je voulais choisir puisqu'on ne m'avait pas laissé choisir, je voulais fuir la réalité de ma vie, toutes ces limites, toutes ces restrictions, ces frustrations, mon identité souffrait d'un manque. 

Alors en signe de révolte, je décidais de faire tout ce qui m'était interdit à la maison : séances de spiritisme, voler dans les magasins, me droguer, avoir des rapports sexuels, boire à l'excès....

Mes relations amoureuses étaient tout le temps suivies de déceptions. Les blessures s'amoncelaient dans mon coeur, le vide se creusait.  Le sexe, l'alcool, la drogue, et la vie la nuit était devenue la normalité de "ma vie", celle que j'avais choisie. Quand je n'avais plus rien de tout cela alors je voulais mourir. 

Je m'éloignais d'année en année de ma famille, et ne restais qu'avec mes amis ou petits amis. Ma rencontre avec mon père à l'âge de 16 ans aurait pu tout changer, mais c'était pour moi beaucoup trop tard.

UN CHOC QUI M'A CONDUIT A CHANGER DE DIRECTION

Malgré tout, mes différents emplois me raccrochaient encore à la vie et je finis par vouloir me ranger un peu vers l'âge de 24 ans. Mais je n'y arrivais pas, j'avais besoin de toutes ces choses qui avaient rythmées ma vie depuis toutes ces années.

C'est l'annonce de ma grossesse qui me fit complètement perdre pied, et là je tombais à genoux devant le Dieu dont me parlait ma mère, ma grand-mère et toutes les personnes qui y croyaient et qui m'en avaient parlé sur ma route. Je me sentais comme arrivée au fond du gouffre, prête à mourir ou à vivre si je le décidais....mais si la vraie vie était celle que j'avais pensé vivre depuis mes 13 ans, alors je m'étais trompée, et il me restait cette lueur d'espoir, Jésus.

J'avais peur de m'approcher de Dieu, je ne savais pas vraiment qui Il était, je me Le représentais comme un grand juge sévère, prêt à punir, mais pas comme un Dieu d' Amour. Je me sentais beaucoup trop sale pour venir à Lui.

LE GRAND SAUT

J'ai commencé à reprendre quelques dimanches le chemin de l'Eglise, le message de l'Evangile me parlait de l'Amour de Dieu, de Son pardon, du Sang de Jésus qui avait coulé sur la croix pour effacer mes péchés, pour me laver. En Jésus-Christ, une Vie Nouvelle était possible, Il guérissait, sauvait, délivrait...et surtout tel que nous sommes nous pouvions venir à Lui.

Il me fallut 2 ans suite à la naissance de mon fils en 2007, pour me jeter au pied de ce Sauveur qu'est Jésus-Christ. J'ai été accueillie par des bras et par un Coeur qui ne respiraient que l'Amour, sans condamnation, sans accusation, sans punition... juste de l'Amour, de la compassion, de la Joie, et une Paix jamais connue. A l'instant même où je Lui ai dit "Oui, je crois en Toi, je te donne ma vie", elle a aussitôt basculé d'un monde à un autre, celui des ténèbres à celui de la Lumière. 

 

AUJOURD'HUI TOUT A CHANGE

Cela fait un peu plus de 5 ans que j'ai donné ma Vie au Seigneur Jésus-Christ, et je ne regrette pas une seconde de l'avoir fait. Il m'a donné la force et le courage d'élever seule mon fils qui a eu 7 ans cette année et qui réussit scolairement. Je dédie ma vie à servir Dieu par le chant et par le témoignage de ce qu'Il a fait pour moi. Je suis en CDI depuis 5 ans dans une agence de design jeune et dynamique en tant qu'assistante administrative où j'évolue d'année en année. J'ai un bel appartement dans le 15 ème, Dieu entend les prières. Je me suis réconciliée avec ma famille, surtout avec ma mère et Dieu a ressoudé les liens familiaux brisées.

Mais au-delà de tout cela, j'ai changé, j'aime la Vie, je suis réconciliée avec Dieu et je vis avec la Paix dans mon coeur, car je Le laisse conduire Ma Vie. Dieu n'a jamais été le responsable de l'absence de mon père, ni d'aucun de mes malheurs. Dieu veut le meilleur pour nous, et c'est en Lui faisant confiance que nous trouvons le bonheur et le repos.

 

Que Dieu vous bénisse.

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close