Mohamed Cissé

« Me voici, envoie-moi »… de l’Islam à Jésus

Je m'appelle Mohamed. J'ai grandi à Sinfra en Côte d'Ivoire dans une famille recomposée.

Face à la maladie, une demande improbable

J'ai été atteint, à 12 ans, d'une maladie génétique présente dans ma famille depuis longtemps, qui produisait des plaques ressemblant à de la teigne, qui devenaient des plaies sur toute ma tête. Les médicaments ne parvenant pas à me guérir, ma mère me conseilla d'aller voir un voisin, devenu chrétien, pour qu'il prie pour moi. Bien qu'inacceptable vis-à-vis de ma famille musulmane, elle me supplia me rappelant qu'on avait tout essayé sans succès. Souffrant aussi du paludisme, j'ai fini par y aller.

La guérison

Le voisin me fit lire le Psaume 22. Et là, j'ai eu l'impression que Dieu me parlait. Puis, on pria longuement. Le lendemain, le paludisme avait disparu ; les plaques sont parties environ quatres mois plus tard. J'ai revu, à nouveau, ce voisin pour qu'il me parle un peu plus de Jésus pas parce que j'étais guéri, mais parce que j'avais senti quelque chose. Je me suis mis à partager mes doutes sur l'islam à ma mère qui finit par m'interdire d'y retourner de peur que je ne me convertisse.

Des temps difficiles, un exaucement

Je suis parti vivre dans la grande cour familliale de mon père. C'est ma tante qui s'occupait de mes cousins et moi. J'ai été obligé de pratiquer l'islam sinon mon grand cousin me frappait. Je me cachais pour aller à l'eglise. Lorsque mon cousin l'a su, il me menaça. Je continuais, cependant, à prier et à lire la Bible en secret dans ma chambre. La vie était difficile et on ne mangeait pas à notre faim. Je voulais repartir chez ma mère mais cela n'était pas possible. Après avoir invoqué Jésus pour m'aider, une tante venue en vacances, me ramena avec elle à Paris.

Dieu, aux oubliettes !

J'ai vécu mon adolescence comme tous les autres jeunes. Les filles, les soirées etc… Je voulais devenir une star : rappeur ou artiste coupé décalé. Pendant 9 ans, je m'intéressais à Dieu uniquement quand j'avais des problèmes. Et lorsque j'étais exaucé, je doutais même que cela soit de lui. Ma situation administrative étant bloquée, je suis allé aux Etats-Unis chercher un original de mon extrait de naissance.

Un nouveau départ 

Là-bas, je vivais chez un cousin converti au christianisme. Je me remis à lire la Bible, désireux d'avoir des réponses à mes questions. Et, face aux pensées scientifiques, philosophiques que j'avais… quelque chose changeait en moi. J'ai été marqué par le verset " n'aimez point le monde, ni les choses qui viennent du monde". Je me suis senti mal de mettre éloigné de Dieu et l'ai prié de tout mon coeur. 

J'ai une vraie paix, une joie de vivre car je sais que j'ai le pardon de mes fautes au travers du sacrifice de Jésus. J'ai l'assurance que j'irai au paradis. J'ai confié toute ma vie à ce Dieu, qui m'a montré combien il m'aime malgré les chemins que j'avais pris. 

Aujourd'hui  

Ma vie est transformée, j'ai pris un nouveau départ ! Cependant ma famille n'apprécie pas ma conversion. Mais, j'ai foi que Dieu veut les sauver ; qu'il m'a établi pour apporter la vérité à cette grande famille.

Maintenant, cette parole raisonne dans mon coeur ; "Et j'entendis la voix du Seigneur qui disait : Qui enverrai-je, et qui ira pour nous ? " Et je dis : " Me voici, envoie-moi."   Esaïe 6:8 

N'hésitez pas à me contacter. 

Mohamed

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close