aurelie MERLAND

LA FOI M'A SAUVÉ LA VIE !

Enfant du divorce, j'ai grandi dans un foyer monoparental avec ma mère et mes deux frères. Mes parents ne s'entendaient pas et se sont séparés lorsque j'avais seulement 3 ans. Par amour mon père a préféré nous laissé à la garde de notre mère. Malgré tout le mal qu'elle s'est donné pour nous élever dans l'amour, les conséquence du divorce sont inéluctables et j'ai démarré l'existence avec le rejet et l'abandon lié à l'absence de mon père.

J'étais une enfant très timide malgré mes bons résultats à l'école et comme beaucoup de petites filles de mon âge, je ne me trouvais pas suffisamment jolie et je rêvais d' être quelqu'un d'autre que moi.

Cauchemare au collège

Malheureusement cela ne s'est pas arrangé au collège. J'ai developpé une timidité maladive et j'étais de plus en plus mal dans ma peau. Je me sentais oppressée dans mon âme sans pouvoir l'expliquer et j'ai même subi le harcèlement et les moqueries de certains camarades. 

Cette opression et cette angoisse dans mon âme que je ne pouvais ni décrire ni expliquer, je la gardais pour moi. Je n'en parlais à personne, pas même à ma famille. Je faisais semblant d'être heureuse et je faisais comme si de rien n'était. Un jour, j'ai bien essayé d'en parler à mes frères et à ma mère en disant que j'allais me suicider, mais ils n'ont pas répondu car ils étaient démunis fasse à ma souffrance..

Les années ont passé et cette oppression devenait de plus en plus forte. Comme toutes les jeunes filles de mon âge j'ai eu des relations avec les garçons. Ma relation la plus sérieuse a eu lieu a 18 ans et a duré 4 ans avec un garçon très gentil mais que je n'ai pas su aimé. Ma relation suivante a duré 6 mois et c'est suite à cette relation que tout a basculé. C'était à mon tour d'être rejetée. 

La rencontre avec Jésus-Christ

Suite à cet échec, je n'arrivais pourtant pas à oublier ce garçon. C'est à cette époque que j'ai rencontré celui qui est aujourd'hui mon Seigneur et mon Sauveur, Jésus-Christ. Une personne bienveillante, m'a parlé de Dieu un dimanche matin dans le RER et m'a invité à aller à l'église. J'y suis allé le dimanche d'après et tous les dimanches qui ont suivi. Ce fut la révélation !

J'ai été élévé par une mère très croyante qui m'amenait tous les dimanches à l'église pourtant je ne savais pas qui était cet homme que l'on appelait Jésus-Christ, qu'il m'aimait et qu'il était mort sur la croix pour me délivrer et me racheter de mes pêchés. A partir de ce jour, toute forme d'oppression dans mon âme est partie et n'est plus jamais revenue. Je me sentais enfin libre et heureuse de vivre auprès de mon Seigneur.

La chute

J'ai passé 3 merveilleuses années auprès de Dieu au milieu des croyants (j'avais développé une vrai vie de prière et de lecture de la bible et j'apprenais à le connaître). Malheureusement je n'avais pas oublié ce garçon et j'ai gardé tout ce temps pour moi secrètement l'espoir de le revoir.

Je n'entrerais pas dans les détails car c'est trop long à expliquer mais malgré mon amour pour Dieu, je n'ai pas réussi à dépasser cet échec et je fus rattrapé par mon passé. Mon espoir de le revoir s'est étiolé petit à petit et c'est ainsi que je me suis retrouvée dans une profonde dépression, à cause d'un garçon qui n'avais jamais vraiment voulu de moi. Rejetée, souvent moquée, souvent incomprise, Je n'ai pas supporté cet échec. C'en était trop pour moi.

Ma descente "aux enfers" a duré 3 mois. Je ne travaillais plus pendant cette période et je m'étais éloignée de la vie de l'église. Je ne pouvais pas tomber plus bas de toute façon. Cependant je n'avais pas oublié l'amour de mon sauveur et grâce à lui, (mon père m'a beaucoup aidé aussi à cette époque) je me suis relevée et suis repartie en laissant définitivement derrière moi cette page de mon passé. J'avais enfin réellement tourné la page.

Je me suis alors consacrée entièrement à mon Seigneur à le servir dans sa maison et j'ai attendue qu'il me dirige vers celui qui est aujourd'hui mon mari. Nous sommes mariés depuis bientôt 7 ans, tout n'est pas parfait, mais nous sommes heureux et nous avons un merveilleux petit garçon de 4 ans. Je sais que le Seigneur a pour moi des plans de paix et de joie, et qu'il a encore pour moi en réserve de très belles choses. Je luis dois tout ! Il a réecrit l'histoire de ma vie et je sais qu'il y a devant moi encore de belles pages à remplir.

Si toi aussi tu as vécu la même histoire et si toi aussi tu as envie d'en connaître plus sur Jésus-Christ, n'hésites pas à me contacter en cliquant sur le lien ci-dessous.

Aurélie

 

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories