Andrise

Paralysie Faciale... PLUS DE RIRE...PLUS DE JOIE...

Auparavant, j'étais une personne très colérique, blessante, fière, rancunière et grossière.

Je gardais dans mon coeur beaucoup de colère, d'amertume, et de tristesse que je n'extériosais pas.

Mes soucis familliaux, mes blessures du passé et mes nombreux échecs étaient en grande partie la raison de ces derniers.

J'ai souvent entendu dire à mon sujet que je n'arriverais à rien dans ma vie. J'ai muri avec ces paroles, qui ont produit en moi complexe d'infériorité et manque de confiance en moi pour entreprendre quoi que ce soit dans ma vie.

A 17 ans, je commence à avoir de grosse crise d'angoisse qui m'obligent à être sous oxygène et parfois à l'hôpital.

En 2010, je suis atteinte d'une paralysie faciale coté droit du visage pendant un mois.

En 2012, une paralysie du coté gauche cette fois ci qui a duré plus de 8 mois, je ne pouvais plus parler et m'alimenter correctement. Lorsque je dormais, je devais mettre un sparadrap pour que mon oeil se ferme afin d'éviter une sécheresse oculaire, je ne pouvais plus rire, j'avais des douleurs insupportable, j'avais complètement perdu ma joie.

Je croyais en Dieu mais ma situation ne changeait pas pour autant. Un jour, mon ami me partagea un proverbe qui disait qu'un coeur joyeux est un bon remède mais un esprit abattu dessèche les os.

Au début, je ne comprenais pas le sens de ce proverbe, et un jour, j'adressai cette prière à Dieu, lui demandant ce qu'il fallait que je fasse pour qu'il intervienne dans ma situation. Le Seigneur me demanda seulement que je l'invite à intervenir dans ma vie. Il a fallu que je lâche prise et que je prenne conscience que je m'étais rendu malade à force de vouloir gérer seule ma vie sans avoir besoin de son aide.

J'ai reconnu que j'avais accumulé tant de mauvaises émotions en moi, je lui ai demandé pardon et dorénavant je le laisse être au contrôle de ma vie, de mes émotions et de ma situation.

C'est alors que quelques jours plus tard, ma guérison apparue sans que je ne m'en sois rendu compte, l'activité du nerf s'était remit en marche. J'avais retrouvé ma joie de vivre, et mon espérance en lui.

Aujourd'hui le Seigneur est le moteur de ma vie, je ne veux plus être séparée de lui, je veux vivre pour lui et par lui. Car si ce n'était pas sa grâce infinie envers moi oû serais-je à cet instant ?

Comme moi tu peux aussi prier Dieu afin qu'il intervienne dans ta vie quelque soit ta situation, il détient la clé de la solution.

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close