Célia

Pour moi, on ne pouvait pas m’aimer !

Je m’appelle Célia, je suis maman d’une petite fille merveilleuse et l'épouse d’un mari extraordinaire. Nous sommes, je pense, une famille heureuse où règne le bonheur et ça sans Dieu je n’aurais jamais pu le vivre !

En effet je suis née dans une famille avec une mère chrétienne et un père à la dérive. Après avoir suivi Dieu quelques années, il était retombé dans l’alcoolisme. L’ambiance à la maison était chaotique : violence entre mes parents, ignorance totale de la part de mon père. Il ne m’aimait pas. C’était clair ! Mais avait-il même la capacité d’aimer ?

J’ai donc grandi dans ce contexte, en développant une capacité que l’on a tous : la résilience (cela consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à accepter l'événement pour ne plus vivre dans la dépression et se reconstruire). À l’âge de 11 ans ma mère décide de le quitter. Nous partons des Antilles pour venir vivre en France… J’ai toujours connu Dieu et cru en lui, et à l’âge de 12 ans je décide de lui donner ma vie. Je grandis et fais diverses expériences avec Dieu, je m’approche et m’éloigne de lui. Je reviens toujours mais quelque chose me bloque : mon incapacité à comprendre et croire en son amour pour moi. Car oui, “l'amour d’un père”, qu’est ce que c’est ? Une notion qui clairement ne me parlait pas. Non seulement j’avais du mal à recevoir son amour, mais c’était le cas avec tout le monde et surtout vis à vis des garçons. Pour moi, on ne pouvait pas m’aimer ! Alors fonder une famille était une idée qui me semblait inaccessible.

Un jour où j’étais dans un grand mal-être, Dieu est venu me parler et a mis sur mon coeur ce verset : “Les montagnes peuvent bouger, les collines peuvent changer de place, mais l’amour que j’ai pour toi ne changera jamais…” Mon coeur s’est brisé, je connaissais ce verset mais là il était devenu une révélation qui me faisait entrer dans une réalité, une certitude. Dieu m’aimait non pas pour ce que je fais ou même ce que je suis, mais parce que c’est sa nature. Il aime et sa capacité à aimer est aussi pour moi.

Dans les mois qui ont suivi, il m’a montré ce qu’est l’amour d’un père. Il m’a redonné confiance en moi, en mes capacités. Il m’a permis de m’ouvrir aux autres et de croire qu’on peut m’aimer. Et le miracle suprême, il m'a offert un mari aimant et bienveillant, chose que je croyais impossible.

L’amour de Dieu m’a guéri et redonné la capacité de vivre une vie pleinement !

— Read more —
Contact me Learn more about Jesus

Similar stories

Close
Close
Close